Terre papier - sa préparation en images

Quelques mots sur la « Terre Papier »

 

L’emploi de la « Terre Papier »

La « terre papier » comme toute technique doit s’utiliser pour un usage approprié.

Pour avoir besoin de terre papier, il faut avoir « l’esprit terre papier » et changer de réflexe dans le façonnage.

En effet, la matière nouvelle ne réagit pas comme l’argile habituelle et doit être employée à bon escient.

Elle offre des possibilités de façonnage impossible avec une terre comme pour modeler un personnage très fin, une architecture…. des feuilles de papier…etc….

De plus des plaques sèches peuvent se découper aux ciseaux et être assemblées facilement.

Il est possible de l’utiliser pour la réparation des pièces crues….. et même cuites parfois….

On peut également l’utiliser pour recouvrir des grillages qui donnent une ossature aux pièces.

 

Préparation :

Le pourcentage moyen de papier sec est de 3% de terre sèche. Si celui-ci est supérieur, il change la plasticité de la terre. Mais aussi sa légèreté.

 

 

Mettre le son pour la vidéo

 

 

Sa fabrication est simple en elle-même

mais elle est tout de même fastidieuse !

 

Repenser le façonnage :

-Lorsque la terre esthumide les plaques fines peuvent être pliées comme du papier

-Lorsqu’elle est sèche, les plaques peuvent être découpées aux ciseaux

-Avec de la barbotine de terre papier, on peut la projeter sur une armature… grillage ou autre.

-Lorsqu’elle est assez sèche mais encore humide on peut la plier afin d’avoir des angles.

-Par contre la surface de travail, ne permet guère la gravure. Le polissage se fait de façon particulière.

 

Après le biscuit, l’émaillage se fait comme pour les autres terres (en respectant bien entendu la composition initiale de la terre – grès ou faïence)

 

Intérêts de la « Terre Papier » :

-Liberté d’action

-Facilités de collages

-Restauration des pièces avec de la barbotine ou de la terre papier

-Solidité exceptionnelle (La cellulose arme l’argile) – D’où un intérêt certain pour les plaques fines beaucoup fragiles

-Finesse et légèreté

-La légèreté est apprécié pour la manipulation des grandes pièces en raku

-Facilité du séchage

-Diminution du retrait – ce qui permet de réparer des pièces déjà sèches ou de travailler sur un support métallique ou qui brûlera à la cuisson

-Pédagogie de la réussite……… (il sera dur de revenir par la suite à l’argile traditionnelle !.......)

-Gain de temps de séchage

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site