Le Pétrus - M.Harpillard

 

 

 

Le Pétrus


Au rang de mille neuf cent quatre vingt seize années,

Idées malaxées par des esprits agiles,

Et terre façonnée par des mains habiles,

Ont fait que distinction pétrusienne soit semée.

 

Reconnu dès la fin dix-huitième siècle

Par Belleyme sur carte géographique,

Lieu-dit voué ce jour aux émulations physiques,

D’affirmer dorénavant une autre règle.

 

Récompense aussi surannée que convoitée,

Il côtoie logo, médaille et blason tressois.

Bien que profane, il est preuve du don de soi.

Le savoir et la passion y sont concoctés.

 

Nombreuses et nombreux en seront patentés

Car des centaines sont adeptes au bénévolat.

Le nombre d’années flatte cet apostolat

Dans l’associative vie de notre cité.

 

Nos générations demain, sur nos retraites

Emboiteront leurs pas, vers d’autres horizons,

D’autres circonstances de vie, d’autres raisons.

Pourtant l’humilité doit rester discrète.

 

Encouragement de la persévérance,

Remerciement social de notre communauté,

Il est flamme d’une idéologie de société,

Dont le progrès est une force de France.

 

L’honneur qu’il suscite vaut d’euro que paître

Et sur chemin de l’art, toutes vertus il a ;

Puisque de cause à effet, de valeur il n’a

Que celle que chacun veut bien lui reconnaître.

 

Michel-André Harpillard

Tresses Juin 1998

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×